Les Chiens de Ruelles de retour à La Petite Boîte Noire!

La troupe montréalaise Les Chiens de Ruelles est de retour à La Petite Boîte Noire le vendredi 16 juin, cette fois-ci pour présenter son plus récent album intitulé Détours sans fin paru pas plus tard que le 6 juin dernier. Chaque présence du groupe est mémorable, parions que celle-ci ne fera pas exception!

Le Folk Trash à l’honneur

Depuis quelques années au Québec, l’univers musical underground est marqué par l’arrivée de plusieurs groupes capables de faire danser autant les punks que les amateurs de traditionnel québécois. Cette communion festive des marginaux frappe fort et fait de plus en plus de bruit. Des groupes tels The Steady Swagger, Quebec Redneck Bluegrass Project et bien évidemment Les Chiens de Ruelles retiennent particulièrement l’attention. Les spectacles de ces groupes sont marqués par la bière qui coule à flots et par la bonne humeur contagieuse qui se dégage. Parions que pour l’occasion du lancement sherbrookois du 3e album des Chiens de Ruelles, La Petite Boîte Noire sera remplie à craquer pour le plus grand plaisir du groupe, mais également pour les amateurs présents.

Lancement du 3e album

Après quelques EPs et mini-albums, successivement ce sont suivi depuis 2012 Un pas d’plus vers nul’part et C’pas près d’changer. Des albums marqués notamment par une musique qui réussit à faire taper du pied n’importe quel mélomane. Ce qui démarque Les Chiens de Ruelles, ce sont les paroles. Bien sûr, le groupe a son lot de chanson faisant l’éloge de la taverne du coin, cependant, le groupe n’hésite pas à poser un regard sur la société qui nous entoure. Un regard réfléchit et des paroles lourdes de sens. Le plus récent opus de la troupe montréalaise aborde encore une fois en ce sens.

Les Chiens de Ruelles et La Petite Boîte Noire, une longue histoire!

Il semble qu’il n’y a pas une année qui passe sans que le groupe vienne y faire un tour. L’histoire d’amour ne date pas d’hier. Il y a quelques années le groupe a fait danser le public présent si intensément que le plancher de La Petite Boîte Noire, à l’époque située sur Wellington Sud, avait cédé ce qui a brusquement interrompu le spectacle. Maintenant sur Wellington Nord, La Petite Boîte Noire continue d’accueillir chaleureusement le groupe et les nombreux amateurs qui semblent être plus nombreux de visite en visite. La dernière présence du groupe à Sherbrooke date de décembre passé et ce fut une soirée une fois de plus mémorable.

En guise d’apéritif au spectacle, voici en écoute sur la plateforme Bandcamp le plus récent album du groupe : Détours sans fin !

Par Alexandre Dumas-Gingras